Histoire du manoir et légendes

UN PEU D'HISTOIRE...

Ancienne vue aérienne du Manoir de Rulianec

Vers la fin du XIXème siècle, Louis Richard, voyageur de commerce, séduit par le petit port de pêche de Morgat, convainquit Armand Peugeot, grand industriel, à transformer Morgat en station balnéaire. L’architecte Gaston Chabal dessina les plans de nombreuses villas.
Edouard Heurteau, originaire de Marcoussis dans l’Essone, marié à Charlotte Nélaton (fille du Docteur Charles Nélaton et petite-fille d’Auguste Nélaton, chirurgien de l’empereur Napoléon III) acheta un terrain sur les hauteurs de la Pointe de Rulianec. La villa fut construite en 1928 sur les plans de l’architecte Gaston Chabal.
Le manoir fut occupé, pendant le Seconde Guerre Mondiale, par un général allemand de l’armée de l’air. Un bunker de type VF 2d fut construit pendant la guerre. Il permettait de mettre à l’abri 12 soldats allemands et des outils de communication. Il reçut une bombe américaine quelques jours avant la libération de la presqu’île.

LES GROTTES DE RULIANEC

 

On se sentait entrainé vers un royaume nacré, étrange, comme dans un couloir magique.

"Voyage en Bretagne, par les champs et par les grèves", Gustave Flaubert

 

Morgat est surtout célèbre pour ses grottes marines. Elles sont creusées au pied des falaises par l’érosion. Ces grottes offrent des spectacles étonnants et éblouissants.
Quatre grottes se trouvent sous la pointe du Manoir de Rulianec : la grotte de la Baignoire, la grotte des Oiseaux, la grotte de Roméo et la grotte de l’Eléphant.

 

LA LEGENDE DE LA GROTTE DE LA BAIGNOIRE

La Grotte de la Baignoire
La grotte de la Baignoire

Il y a bien longtemps, avant que Morgat ne soit une station balnéaire, les habitants ne se baignaient pas dans la mer. Ils craignaient le cruel monstre marin.
Or, deux sœurs du village ne croyaient pas à cette légende. Elles exploraient secrètement les plages. Lors d’une promenade, elles découvrirent, au fond d’une grotte, un bassin naturel où coulait une source d’eau chaude. Les deux fillettes se déshabillèrent et s’y baignèrent. Elles se promirent de ne jamais révéler l’existence de cette source.
Les deux petites filles revenaient souvent s’amuser, en cachette, dans cette grotte. Au bout de plusieurs mois, elles remarquèrent qu’elles ne grandissaient plus. Les deux enfants comprirent rapidement que leur état était lié à la source et décidèrent de ne plus y retourner pendant un certain temps. Elles observèrent, ainsi, qu’elles grandissaient à nouveau. Par prudence, elles ne retournèrent à la source qu’une à deux fois par an.
Les années passèrent. Les deux enfants étaient devenues de magnifiques jeunes filles. Afin de lutter contre les premiers signes de vieillesse, elles reprirent assidument le chemin de la source mystérieuse. Bien que les mois et les années défilèrent, elles paraissaient toujours aussi jeunes. Les villageois s’étonnèrent mais s’habituèrent à leur fraîcheur en pensant qu’elles étaient des fées.

Un jour, une voisine orgueilleuse et jalouse décida de les suivre. Elle eut peur quand elle les vit traverser la plage et entrer dans une grotte. Mais sa curiosité l’emporta. Elle se cacha et attendit le départ des deux jeunes filles. Elle entra dans la grotte et découvrit la baignoire d’eau chaude. Elle s’y baigna. Elle était persuadée d’avoir percé leur secret de beauté. Elle revint le soir avec un grand seau afin de rapporter chez elle de l’eau. Une fois sortie de la grotte, un énorme bruit résonna. Elle s’aperçut avec effroi que la source avait tari et que son seau était rempli de sable. Apeurée, elle s’enfuit à grandes enjambées pensant que la grotte était le repère de l’horrible monstre. Elle rentra chez elle mais ne raconta jamais cette mésaventure. En dérobant de l’eau, la femme avait brisé le sort qui protégeait la source. Cette dernière ne coula plus jamais.
Les deux jeunes femmes ne surent jamais pourquoi le sable avait envahi la baignoire. Cependant, elles continuèrent à venir dans la grotte afin de profiter de leur beauté. Désormais, elles se baignèrent dans la mer.
Deux siècles s’écoulèrent. Elles avaient prodigué, pendant toutes ces décennies, de petits conseils de bien-être. Elles comprirent que leur heure était arrivée et décidèrent de révéler leur secret. Elles expliquèrent aux villageois qu’il n’y avait jamais eu de monstre marin et qu’il n’était donc pas dangereux de jouer sur la plage et de se baigner dans la mer. Elles encouragèrent, ainsi, les habitants à apprendre à nager pour profiter des bienfaits des bains de mer.